Portrait de notre partenaire de compétence


 

L’histoire de la Fondation Max Havelaar (Suisse)

 

L'histoire de la Fondation commence avec la campagne intitulée «café propre» des six plus grandes associations caritatives suisses Swissaid, Action de Carême, Pain pour le prochain, Helvetas, Caritas et EPER avec l'Organisation Suisse Tiers Monde OS3 (aujourd'hui claro fair trade AG). Leur objectif est d'introduire un label de café équitable, «propre», en Suisse.

 

 

En effet, le mouvement naît à la chute des cours sur le marché mondial du café. Au début des années 1990, la campagne sensibilise les consommateurs et consommatrices Suisses avec le slogan «combien de café faut-il pour acheter une locomotive» pour la situation des petits producteurs du café dans les pays en voie de développement. La Fondation Max Havelaar créée aux Pays-Bas est prise pour modèle, mais le lancement d'un label en Suisse dépend de la participation d'au moins un des deux grands distributeurs du pays au projet. Tout juste avant la fin de l'année 1991, Migros et Coop communiquent leur décision de participer au projet et le 14 février 1992, la Fondation Max Havelaar (Suisse) voit le jour officiellement. Un peu plus d'un mois après, les deux grands distributeurs et les magasins du monde introduisent un café labélisé Fairtrade Max Havelaar.

Plus d'informations